Anguis fragilis C

Orvet fragile • Espèce protégée

Amphibiens et reptiles protégés France

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

(calcul sur 3909 données)


Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Répartition

L'Orvet fragile est une espèce européenne présente sur l'ensemble du territoire national même s'il reste plus rare autour du bassin aquitain. En Île-de-France, il est présent de manière homogène sur l'ensemble des départements, Paris intra-muros compris.

Ecologie et habitats 

L'Orvet fragile est un lézard terrestre semi-fouisseur que l'on rencontre principalement au sein des lisières et milieux bocagers (haies). Relativement ubiquiste, on le retrouve également dans de nombreux autres milieux naturels, et même au sein des jardins. C'est une espèce vivipare que l'on peut rencontrer à partir de début mars. Il se nourrit principalement de gastéropodes et de lombrics.

Statut de conservation

Sa relative abondance et ses faibles exigences en matière d'habitats ne font pas de l'Orvet fragile une espèce menacée, même si la destruction de haies et la mauvaise gestion des lisières peuvent avoir un impact négatif sur certaines populations.

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
12-11-201991690 Boissy-la-RivièreFlorine Paldacci
Sous la plaque N° 2
26-10-201977118 BalloyThibault Fourrier
26-10-201977114 GouaixArthur de France
04-10-201991640 Fontenay-lès-Briisjean-pierre ducos
02-10-201977760 ButhiersDavid Chevreau
Sous une plaque de tôle.
02-10-201977760 La Chapelle-la-ReineDavid Chevreau
30-09-201977120 MourouxJulien Bottinelli
sous une pierre
29-09-201977370 Saint-Just-en-BriePierre MIGUET
19-09-201978610 Les BréviairesPierre Rivallin
10-09-201977440 Congis-sur-ThérouanneRomain Huchin

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes