Clonopsis gallica E DD

Phasme gaulois • Liste rouge: Données insuffisantes (DD)

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

(calcul sur 5 données)


Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce

Le Phasme gaulois ou Phasme de France est une espèce méridionale thermophile qui trouve sa limite d'aire en Île-de-France. Très sensible aux gélées hivernales, l'espèce ne se développe dans la région que sur les sites abrités des frimas (Vallée de la Seine et Massif de Fontainebleau).  Le nom "phasme" provient du grec Phasma signifiant "apparition" ou "fantôme", ceci est en rapport avec leur capacité à se confondre avec leur milieu. Complètement inoffensif, le mimétisme par homotypie (forme) et par homochromie (couleur) caractérise totalement cette espèce.

Habitats 

Cette espèce est commune dans la moitié sud du pays. Ce phasme vit à une faible hauteur, entre 1 et 2 mètres, dans les broussailles des friches et lisières thermophiles surtout sur les rosiers sauvages et les ronces, mais on le rencontre aussi sur les genêts, les aubépines et les prunelliers.

Ciblage des prospections

Caractérisé par sa discrétion, le Phasme gaulois est vraisemblablement sous-détecté par les naturalistes. L'enjeu actuelle de connaissance sur l'espèce réside dans l'identification des noyaux de population stable, où l'espèce se reproduit régulièrement. Pour mieux la détecter, il convient de d'utiliser un filet fauchoir ou encore une nappe de battage (parapluie japonais).

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes