Pteronemobius heydenii R VU

Grillon des marais • Liste rouge: Vulnérable (VU)

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

(calcul sur 94 données)


Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce

Cette espèce souffre des nombreuses dégradations sur les habitats humides, en Île-de-France comme ailleurs. Le drainage et l’assèchement de ses milieux de prédilection ont entrainé une diminution de ses peuplements sur l’ensemble de son aire de répartition.

Habitats 

Le Grillon des marais vit surtout dans les milieux humides. Parfois jusque dans les prairies mésophiles. Mais c’est plus probablement dans les bordures de lacs et d’étangs et dans les marais bien exposés que l’on aura de chances de l’observer.

Ciblage des prospections

L’espèce est rare dans la région. Les milieux humides du Sud et notamment ceux de la Bassée semblent être fréquentés par le Grillon des marais. Les adultes chanteurs sont plus nombreux en juin/juillet mais on peut les entendre depuis début mai jusqu’à la fin août.

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes