Procyon lotor E

Raton laveur

Raton laveur, Racoon (Guadeloupe)

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Juvéniles (0 données):

Présence (10 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce


Types d'observation
(calcul sur 11 données)

Calculé d'après les mots-clefs.
Estimation parfois faussée par des mots-clefs oubliés.

Le Raton laveur est le seul représentant de la famille des Procyonidés. Sa silhouette ronde, son masque noir sur les yeux et sa queue annelée ne peuvent être confondus. Crépusculaire, cette espèce sociale trouve refuge en journée dans un terrier ou un arbre creux. Parfois arboricole, il est capable de nager pour accéder à sa nourriture, très éclectique : son régime comprend aussi bien des amphibiens que des céréales et des fruits. La reproduction a lieu en avril, et une femelle a une portée par an comprenant deux à quatre petits.

Habitats 

Le Raton laveur montre une préférence pour les habitats boisés à proximité de zones humides, comme les marais et  rivières, mais fréquente également les zones urbanisées, où il sait trouver sa nourriture.

Répartition en Île-de-France

Le Raton laveur est originaire d’Amérique du Nord. L'importante population actuelle du département de l'Aisne a pour origine des sujets détenus comme mascottes par les troupes américaines de l'OTAN stationnées à Couvron, près de Laon. Certains de ces sujets se sont évadés ou ont été lâchés lors du départ de ces troupes en 1966 : l'aire de répartition de cette population s'est rapidement accrue, débordant sur plusieurs départements limitrophes tels que l'Oise, la Marne et les Ardennes, d’où de rares observations de l’espèce en Île-de-France. Quelques observations ont récemment pu être réalisées au nord de la Seine-et-Marne (en 2014 et 2015).

Si ses populations françaises n'ont pas fait l'objet d'opérations de gestion spécifiques, le Raton laveur figure sur les listes des espèces susceptibles d'être classées nuisibles et gibier.

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes