Macropus rufogriseus

Wallaby de Bennett

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Juvéniles (0 données):

Présence (11 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce


Types d'observation
(calcul sur 11 données)

Calculé d'après les mots-clefs.
Estimation parfois faussée par des mots-clefs oubliés.

Le Wallaby de Bennett est une espèce très discrète, car crépusculaire et nocturne : cet herbicore strict ne sort à découvert que pour se nourrir de végétaux, d'herbes, de feuilles, de racines ou de graines. Généralement solitaires, les individus peuvent se regrouper pour rechercher de la nourriture, notamment en hiver. Lors de la reproduction, une femelle donne naissance à un unique jeune.

Habitats 

L’espèce est actuellement présente en Île-de-France uniquement en forêt de Rambouillet, dans les Yvelines. Elle y fréquente les forêts, les friches avec buissons, les broussailles et les landes où elle s’alimente.

Répartition en Île-de-France

Originaire de l’est de l’Australie et de Tasmanie, le Wallaby de Bennett a été introduit en Écosse et en France, en forêt de Rambouillet. 20 à 25 individus de ce marsupial se sont échappés au début des années 1970 du parc zoologique de Sauvage situé à Émancé (78), à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Rambouillet.

Le Wallaby de Bennett est encore présent actuellement à Rambouillet, et il étend son aire de présence autour du massif. Si la taille de l’actuelle population présente est difficile à estimer, l'observation, à la fin des années 1980, d’un individu adulte accompagné d’un animal de plus petite taille, pourrait constituer actuellement le seul témoignage direct de la reproduction de l'espèce en milieu naturel. Sa longévité connue dans la nature (de 9 ans) permet de penser que les individus observés récemment en forêt de Rambouillet ne sont pas ceux échappés initialement du parc zoologique, et renforce l'hypothèse de la reproduction locale de l'espèce.

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
18-05-201378730 Saint-Arnoult-en-Yvelinesinconnu inconnu
Source : GRIVOT Nicolas - aperçu plusieurs fois, au sein du camping, malgré un entourage renforcé pour prévenir l'intrusion de sangliers. Passage par la Rémarde ?
26-02-201378180 Montigny-le-Bretonneuxinconnu inconnu
présense d'une pièce d'eau, il semble qu'il y ait confusion avec des chevreuils (x6) info Michel Chardin, un habitué des lieux
30-04-201278125 GazeranYann Aiguillon
se nourissaient de la végétation au sol, ont fui dès que l'observateur est arrivé dans les 50 m
12-04-201128700 Béville-le-Comteinconnu inconnu
Source : BUISSON Hélène - au bord de la route
23-06-201078125 Gazeraninconnu inconnu
Source : DOUYERE Eurydice - observateur en voiture, le Wallaby s'est enfui à l'approche de la voiture.
06-09-200978125 Orphininconnu inconnu
Source : GATINEAU François - pas l'air effrayé, se déplace de 10 m pour me laisser passer (course à pieds), puis reprend sa place initiale
04-06-200978125 Orphininconnu inconnu
Source : DUROZARD Marie - sur le bord de la route
08-01-200977760 Achères-la-Forêtolivier Thoret
04-08-200878490 Gambaiseuilinconnu inconnu
Source : GREEN William - Chênes, hêtres, frênes. Observateur à pied, son chien a levé le Wallaby
31-07-200878125 La Boissière-ÉcoleMichel-Jack MASSON
Observateur en voiture, individu à 30/40 m, il quitte le bord de la route pour s'enfoncer en sous-bois

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes