Euroleon nostras CC

 

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

Larves (116 données):

Vol (30 données):

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Commentaires sur l’espèce

Euroleon nostras est une espèce holomediterranéenne expansive. En France, elle est largement repartie sur l’ensemble du territoire. Si les imagos présentent des mœurs assez discrètes, les larves sont faciles à trouver et les entonnoirs-pièges qu’elles confectionnent à l’abri d’un surplomb, peuvent se compter par dizaines ou centaines dans certaines stations (zones sablo-gréseuses, talus sablonneux, anciennes carrières, …). L’espèce semble assez ubiquiste, les larves se développant même au pied de murs ou de haies, pourvu qu'elles trouvent des matériaux pulvérulents favorables à la confection de leur piège. En l’état actuel des connaissances, c’est la seule espèce de fourmilion à avoir été recensée au cœur même de Paris : elle n’a donc jamais aussi bien porté son nom vernaculaire de « Fourmilion parisien ».

Habitats 

L’espèce semble assez peu exigeante, les larves se développant dans divers biotopes : zones sableuses, anciennes carrières de calcaire, pelouses calcicoles, parfois même au pied de murs ou sous des haies sous lesquelles se développent une faible végétation (buis ou thuyas).