Alytes obstetricans AR

Alyte accoucheur

Alyte accoucheur, Crapaud accoucheur

Espèce protégée

Amphibiens et reptiles protégés France, Espèce directive habitats annexe IV

Phénologie (d'après les données de cettia-idf)

(calcul sur 588 données)
Accouplements et pontes:

Présence tous stades:

Carte de répartition d'après la base de données cettia-idf.fr


carroyagecommunes

Note: Les cartes par mailles 2x2km laissent également apparaitre les communes pour lesquelles il n'existe pas de données plus précises que la citation communale.

Répartition

L'Alyte accoucheur est une espèce ibéro-française assez commune sur l'ensemble du territoire national. En Ile-de-France, l'espèce est présente sur l'ensemble de la région, excepté dans les plaines alluviales qui ne conviennent pas à son écologie.

 

Ecologie et habitats  (calcul sur 163 données)


L'Alyte accoucheur est un anoure de petite taille réputé pionnier et qui aime les terrains bien exposés. En Ile-de-France, il est fréquemment contacté à proximité immédiate de l'Homme. On le retouve principalement au sein des campagnes riches en petits villages et mares de ferme, lavoirs et vieux murs qui lui servent de caches. L'espèce n'est que rarement observée au sein des milieux aquatiques à l'état adulte. Seuls les mâles se rendent sur les points d'eau pour hydrater ou déposer les oeufs (qu'ils portent en chapelet entre leurs pattes postérieures). Les têtards peuvent se développer dans des milieux aquatiques colonisés par les poissons. L'espèce est assez difficile à observer mais fait entendre son chant fluté à partir de la mi-mars, dans notre région.

Statut de conservation

Les populations d'Alyte accoucheur regroupent souvent peu d'individus et sont dépendantes de la présence de l'Homme et du maintien de vieux bâti. Avec l'abandon des petites exploitations agricoles au profit de plus grosses structures moins nombreuses, beaucoup de mares de ferme tendent à disparaitre ou tomber en désuétude. La restauration des vieux murs est également une menace pour l'espèce, sur le long terme.

Les dix observations les plus récentes :

DateCommuneObservateur
23-07-201978125 La Boissière-ÉcoleLaurent Chevallier
18-07-201978460 ChevreuseMathilde BUGEAT
03-07-201975012 Paris 12enon précisé
29-06-201995420 GenainvilleJulien Bottinelli
entendus dans l'après midi, Chantent dans des cavités dans le talus de mares forestières
29-06-201995420 GenainvilleMaxime Zucca
chantent à découvert pour la plupart,
29-06-201995420 GenainvilleBenjamin Fougère
27-06-201978610 Le Perray-en-YvelinesArnaud BAK
27-06-201978610 Le Perray-en-YvelinesChristian Letourneau
26-06-201975005 Paris 5eLaurent Thibedore
26-06-201993360 Neuilly-PlaisanceLouis BOSCA

Avertissement: Les cartes et graphiques présentées ne correspondent qu'à l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives. Le projet d'atlas dynamique est une retranscription en temps réel des contributions de chacun sur la base de données et toute nouvelle donnée est à ce titre intéressante, même pour les espèces les plus communes